RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Reinhard KEISER, Brockes-Passion Reinhard Keiser, Brockes-Passion

La Brockes-Passion peut être considérée comme l’archétype de l’oratorio de la Passion allemand. À ce titre, elle servit de modèle et de source d’inspiration pour de célèbres chefs-d'œuvre plus tardifs. Cette Brockes-Passion jouit d’une popularité ininterrompue durant tout le 18e siècle : pas moins de onze compositeurs, dont Händel et Telemann, la mirent en musique. La superbe version de Reinhard Keiser (1674-1739) est non seulement la première, mais aussi celle qui serre au plus près le grand pouvoir rhétorique et les riches changements d’affects du texte du poète. Dans l’histoire littéraire allemande, Barthold Heinrich Brockes (1680-1747) est avant tout connu pour son rôle innovant au cours du second quart du 18e siècle. En 1712, l’année de la création de la Brockes-Passion, Keiser, comme Brockes citoyen de Hambourg, était déjà reconnu comme le compositeur d’opéra le plus important d’Allemagne – et pour certains même d’Europe. Lorsque les génies de ces deux grands artistes se mêlent en une œuvre unique, le résultat ne peut être que spectaculaire. Le tricentenaire de sa création justifie un hommage tardif mais néanmoins dithyrambique, présenté ici par les chanteurs de l’ensemble Vox Luminis et les instrumentistes de l’ensemble Les Muffatti.



Luis Otavio Santos  C'est en 2004 que l'ensemble VOX LUMINIS voit le jour à l'occasion d'un concert donné à Namur (Belgique). L'ensemble se défi nit comme un groupe à géométrie variable composé de voix solistes, d'un continuo et d'instrumentistes additionnels selon les besoins. Les membres de l'ensemble Vox Luminis sont, dans leur grande majorité, passés par le creuset vivifiant d'un des principaux centres européens de musique ancienne : le Conservatoire royal de La Haye. C'est depuis cette ville que Vox Luminis déploie tout d'abord ses activités avant de se fixer définitivement à Namur en 2009. Fort de la stabilité et de la cohésion de son effectif depuis sa création, l'ensemble impressionne et séduit, tant par la personnalité qui émane de chaque timbre que par la cohésion dans l'équilibre et l'homogénéité des voix qui se fondent en une couleur commune. Vox Luminis se caractérise aussi par l'enthousiasme de ses membres à partager leur passion pour la musique ancienne avec le public. L'ensemble se consacre essentiellement au répertoire italien et allemand du seizième au dix-huitième siècle. Depuis sa création, Vox Luminis s'est produit dans de nombreux festivals en Belgique, en France, en Croatie et aux Pays-Bas. En 2012, Vox Luminis a été accueilli en résidence au festival Musique et Mémoire de Luxeuil-les-Bains et est apparu pour la première fois au festival Oude Muziek d'Utrecht, au MA Festival de Bruges, à AMUZ à Anvers, au festival de Flandres à Gand, au festival de Saintes, au Centro Cultural Belém de Lisbonne, au Musikfest Stuttgart... Poursuivant sa progression, en 2013, Vox Luminis a fait ses débuts dans de nombreuses capitales européennes : au prestigieux Wigmore Hall de Londres, à l'Oratoire du Louvre de Paris, à l'Auditorio Nacional de Música de Madrid et à Bozar à Bruxelles ainsi qu'en Pologne. En 2014, Vox Luminis entamera des tournées sur les deux côtes aux États-Unis. Il se produira également dans son premier opéra. L'ensemble Vox Luminis est reconnu par la Communauté française Wallonie-Bruxelles et les Tournées Art et Vie.

Zsuzsi Tóth, soprano (Tochter Zion – Magd 3 – Gläubige Seele 1)
Jan Van Elsacker, ténor (Évangéliste)
Peter Kooij, basse (Jésus)
Caroline Weynants, Sara Jäggi, sopranos
Jan Kullmann, Barnabás Hegyi, altos
Fernando Guimaraes, Robert Buckland, ténors
Hugo Oliveira, Lionel Meunier, basses
Lionel Meunier, direction

www.voxluminis.com


les Muffatti Inlassablement, et avec la plus grande intégrité dont ils puissent faire preuve, LES MUFFATTI s'emploient à répandre des modèles de beauté universelle, à créer des moments d'une contemplation intemporelle, et surtout à promouvoir une musique « slow food ». Ce processus implique de mener une enquête approfondie, de sélectionner soigneusement l'instrumentarium, de ménager un espace d'expérimentation suffisamment large durant les répétitions, pour qu'en concert, spontanément, puisse rayonner leur plaisir de jouer, à l'enthousiasme très communicatif. Les Muffatti prennent pour ingrédients de nombreux chefs-d'œuvre demeurés trop fréquemment inconnus sans pour autant bouder les pages incontournables illustrant le très haut savoir-faire musical des époques baroque et préclassique. L'initiative prise en 1996 par de jeunes idéalistes étudiant au Conservatoire de Bruxelles reçoit en 2004 un nouvel élan professionnel avec l'arrivée de Peter Van Heyghen au pupitre de direction. Depuis, l'orchestre s'est hissé au rang international, porté par des musiciens expérimentés qui quotidiennement vérifient la pertinence et la nécessité de leurs idéaux. Les Muffatti ont, à ce jour, reçu la confiance des principaux organisateurs belges (Bozar, Amuz, MA-Festival Brugge, Festival de Wallonie, Festival van Vlaanderen, etc.) et fréquentent régulièrement de grands festivals européens (Oude Muziek Utrecht, Musica Sacra Maastricht, Saint-Michel en Thiérache, Musikfest Stuttgart, Berliner Tage für Alte Musik, Tage Alter Musik Regensburg, etc.). Le répertoire de prédilection de l'ensemble a fait l'objet d'enregistrements rendant justice à des compositeurs ou à des œuvres injustement négligés par les interprètes contemporains (Muffat, Pez, Bononcini, Sammartini, Leclair, Keiser). Cette démarche est régulièrement saluée par la critique internationale et a fait l'objet de récompenses très appréciables (Toccata, Diapason, Early Music Magazine, Goldberg...).

Peter Van Heyghen, direction
Laura Pok, Stefanie Troffaes, flûtes à bec
Stefanie Troffaes, flûte traversière
Vinciane Baudhuin, Stefaan Verdegem, hautbois
Lisa Goldberg, Alain De Rijckere, Isabel Favilla, bassons
François Fernandez, Marie Haag, Catherine Meeùs, Marcin Lasia, Benedicte Verbeek, Laurent Hulsbosch, violons
Wendy Ruymen, Julie Vermeulen, altos
Marian Minnen, Corentin Dellicour, violoncelles
Benoît Vanden Bemden, contrebasse
Kris Verhelst, clavecin
Bernard Zonderman, archiluth

www.lesmuffatti.be


1. Chor (Chor gläubiger Seelen)
16. Aria (Tochter Zion)
56. Aria (Gläubige Seele)
78.-82. Choral, Recitativo, Chor, Recitativo, Aria (Gläubige Seele), Recitativo
83.-87. Aria (Gläubige Seele), Recitativo, Terzetto, Recitativo