RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Luz del alva Luz des alva

Le règne des Rois catholiques – correspondant aux dernières décennies du 15e siècle et au premières du 16e siècle – jeta les bases du pouvoir et de la prospérité de l’Espagne dans l’Europe moderne. Ce fut l’époque des expéditions de Christophe Colomb mais aussi de la Guerre de Grenade et de l’expulsion des Juifs d’Espagne… Cette période orageuse de l’histoire espagnole a laissé un héritage musical riche. Une part essentielle en est le vaste répertoire de la chanson profane espagnole écrite sur des textes d’amour, de propagande politique, philosophiques et de dévotion. La plus grande partie de ce répertoire fut noté dans le manuscrit connu sous le nom de Cancionero Musical de Palacio. Avec plus de 450 pièces composées durant des décennies par plusieurs générations de compositeurs connus et anonymes, le Cancionero Musical de Palacio « domine tous les autres monuments profanes de l’histoire musicale de la Renaissance espagnole » (Robert Stevenson). Arianna Savall, Petter Johansen, Corina Marti, Michal Gondko et Tore Eketorp se sont réunis pour offrir à leur public les joyaux de cette musique follement belle, qui – selon les témoins de l’époque – fit fureur parmi les membres de la société aristocratique de l’Espagne du début de la Renaissance. Un programme extrêmement accessible, avec le chant émouvant d’Arianna Savall qui va droit au coeur.



LA MORRA fait partie des principaux ensembles spécialisés dans l'interprétation de la musique européenne du Moyen Âge et du début de la Renaissance. Après ses débuts à Anvers en 2000, La Morra s'est produite lors des principaux festivals européens et nord-américains de musique ancienne, en Belgique, en France, en Allemagne, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège, en Pologne, en Suisse et aux USA, et des tournées l'ont menée à Chypre, en Estonie, en Finlande, au Portugal, en Espagne et au Royaume-Uni. Les enregistrements de La Morra ont reçu un accueil enthousiaste de la part du public et de la critique – parmi les récompenses, citons le Diapason d'Or et le Preis der Deutschen Schallplattenkritik (tous deux venus primer l'enregistrement de l'oeuvre complète de Johannes Ciconia, en collaboration avec l'ensemble Diabolus in Musica), ainsi que 5 Diapasons, 5 étoiles Goldberg, Recording of the Year (medieval.org) ou Recording of the Month (musicweb-international.com). Mélange de tempéraments nationaux, La Morra est basée à Bâle, la capitale culturelle de la Suisse, à proximité de la Schola Cantorum Basiliensis (où la « musique ancienne » est enseignée depuis 1933), la ville à l'université vieille de 550 ans et aux riches ressources de musique ancienne conservées dans les bibliothèques de ses institutions. Sous la direction artistique de la flûtiste et claveciniste suisse Corina Marti et du luthiste polonais Michal Gondko, La Morra se redéfinit selon les projets qu'elle entreprend. Pour Luz del alva, Marti et Gondko ont uni leurs forces à la chanteuse et harpiste catalane Arianna Savall, au chanteur norvégien Petter Udland Johansen ainsi qu'au joueur suédois d'instruments à archet historiques Tore Eketorp.

Arianna Savall, voix, harpe, tambour
Petter Johansen, voix, vièle, tambour
Corina Marti, flûtes, clavecin
Michal Gondko, vihuela de mano, guiterne, luth, tambour
Tore Eketorp, vihuela de arco


1. Calate ala spagnola ditto terzetti (Joanambrosio Dalza, fl 1508)
2. Calata spagnola (Joanambrosio Dalza)  
3. La graçia de vos donsella (anonymous)  
4. Bien perdí mi coraçón (Juan Ponce, * c1476; † after 1520)  
5. ¡O, desdichado de mí! (Garci Sánchez de Badajoz, * c1460; † after 1524)  
6. Ay, que non sé rremediarme (J[uan?] de León, fl ?1480-1514)  
7. La pena sin ser sabida (Vincenet du Bruecquet, † before 1480)  
8. Alburquerque, Alburquerque (anonymous)  
9. Falla con misuras (?Guglielmo Ebreo da Pesaro, * c1420; † ?after 1484)  
10. Alta (Francisco de la Torre, fl 1483-1504)  
11. La spagna (Johannes Ghiselin, fl 1491-1507)  
12. ¿Qué me queréis, cavallero? (anonymous)  
13. Las mis penas, madre (Pedro de Escobar, * c1465; † after 1535)  
14. Dindirín (anonymous)
15. Al alva venid (anonymous)  
16. De ser mal casada (Diego Fernández, † 1551)  
17. ¿Qu'es de ti, desconsolado? (Juan del Encina, * 1468; † late 1529 or early 1530)  
18. Bive leda si podrás (anonymous)  
19. Por unos puertos arriba (Antonio de Ribera, fl early 16th century)  
20. Es la vida que tenemos (anonymous)  
21. Donsella Madre de Dios (Juan de Anchieta, * 1462; † 1523)  
22. Más vale trocar (Juan del Encina, * 1468; † late 1529 or early 1530)  
23. Todos los bienes del mundo (Juan del Encina)