RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Au Joly Bois Au Joly Bois

À une époque où des milliers d’enregistrements témoignent de la glorieuse histoire de la flûte comme instrument soliste, de chambre ou d’orchestre, ainsi que comme merveilleux vecteur du jazz, il est difficile d’imaginer que cet instrument n’a pas toujours possédé une identité et un répertoire propres. En réalité, il n’y a pas jusqu’au début du XVIIIe siècle de répertoire pour flûte à proprement parler. Jusque-là, la flûte est simplement l’un des instruments « bas » (doux), destiné aux musiques d’intérieur de toutes sortes. En fait, la polyphonie vocale constitue de loin la majeure partie de ce que jouent les instrumentistes, car imiter la voix humaine – le seul instrument fait par Dieu – est leur humble tâche. La musique instrumentale reste ainsi pendant longtemps dans l’ombre de la musique vocale. Un développement en particulier est caractéristique de la pratique musicale du XVIe siècle et semble préfigurer le rôle que les instruments joueront à l’avenir : celui de l’usage d’ornementations virtuoses improvisées, connues sous le nom de « diminutions » ou de « divisions », sur une ligne mélodique simple tirée d’une pièce vocale polyphonique, tandis que les autres voix sont jouées au luth. L’équilibre parfait entre les parties égales est perdu, mais l’immense pouvoir d’une mélodie magnifiquement travaillée s’épanouit. Le luth soutient le tout avec une harmonie pleine de vie et de complexité rythmique.



Kate Clark   Née à Sydney, KATE CLARK étudie les flûtes baroque et moderne à l'Université de Sydney, et les flûtes baroque et Renaissance avec Barthold Kuijken et Anne Smith au Conservatoire royal de La Haye. En 1993, elle remporte le Premier Prix au Concours international de musique ancienne de Bruges. Kate Clark s'est produite et a enregistré à travers l'Europe et les États-Unis, comme soliste ou comme membre d'ensembles de chambre et d'orchestres tels que Cantus Cölln, le Freiburger Barockorchester, Concerto Köln, Rheinische Kantorei, Les Musiciens du Louvre, l'Amsterdam Baroque Orchestra et l'Orchestre du dix-huitième siècle. Depuis qu'elle vit en Europe, elle a été invitée à de nombreuses reprises à se produire en soliste en Australie par l'Australian Brandenburg Orchestra, l'Australian Chamber Orchestra et l'Ensemble Battistin de Perth. Elle a réalisé de nombreux enregistrements de musique de chambre, notamment avec le fl ûtiste Wilbert Hazelzet, le luthiste Nigel North, l'Ensemble of the Classic Era (Geoffrey Lancaister), Musica Ad Rhenum (Jed Wens), Musica Amphion (Pieter-Jan Belder), l'Ensemble Battistin (Paul Wright) et l'Apollo Ensemble (David Rabinovich). En tant que spécialiste de la fl ûte Renaissance, elle a participé avec Cantus Cölln à de nombreux enregistrements de concerts sacrés du XVIIe siècle et a été invitée partout en Europe, aux États-Unis, en Israël et en Australie à donner des conférences et des cours sur cet instrument. Elle est également l'auteur d'un manuel sur le jeu de la fl ûte Renaissance, à paraître en 2012. En 1998, elle a cofondé l'Attaignant Consort, spécialisé dans le répertoire pour consort de flûte, luth et harpe du XVIe siècle. 2012 verra la parution d'un ensemble de trois CDs réunissant des oeuvres du XVIe au XVIIIe siècle. Kate est également cofondatrice de l'ensemble à vent Osmosis. Elle enseigne les fl utes historiques au Conservatoire royal de La Haye depuis 1996.


Nigel North   Né à Londres, NIGEL NORTH est d'abord, à l'âge de sept ans, attiré par la musique des Shadows, groupe pop instrumental du début des années 60. Il apprend la musique classique à travers le violon et la guitare, et découvre fi nalement sa voie, le luth, à l'âge de quinze ans. Principalement autodidacte au luth, il a depuis 30 ans développé une vie musicale unique qui embrasse des activités de professeur, d'accompagnateur, de soliste, de chef d'orchestre et d'auteur. Avec l'ensemble Romanesca, formé par Nigel North avec Andrew Manze (violon) et John Toll (clavecin et orgue), il a exploré, joué et enregistré la musique de chambre du XVIIe siècle. Plusieurs prix internationaux ont récompensé leurs enregistrements. Nigel North est également un professeur enthousiaste. Pendant plus de 20 ans, il fut professeur de luth à la Guildhall School of Music and Drama de Londres ; de 1993 à 1999, il fut professeur à la Hochschule der Künste de Berlin ; entre 2005 et 2007, il fut professeur de luth au Conservatoire royal de La Haye et depuis janvier 1999, il est professeur de luth à l'institut de musique ancienne de l'Université d'Indiana à Bloomington aux États-Unis. Il a publié un manuel de basse continue (Faber, 1987) présentant son travail et sa passion pour le sujet. Ses principales passions musicales, outre l'enseignement, sont l'accompagnement des chanteurs, le répertoire pour luth solo de l'Angleterre élisabéthaine et la musique allemande de la fi n de la période baroque (Bach et Weiss). Parmi ses enregistrements, citons un ensemble de 4 CDs Bach on the Lute (Linn Records) ; 4 CDs consacrés à la musique pour luth de John Dowland (Naxos) ; A Musical Banquet de Robert Dowland avec la soprano Monika Mauch (ECM, 2008) ; des lute songs avec le ténor Charles Daniels (ATMA, 2007) et de la musique pour luth de Robert Johnson (Naxos, 2010).

Claudin de Sermisy (1490-1562) 1. Au joly bois
Jacques Arcadelt (c.1507-1568) 2. O Felichi occhi miei
Francesco da Milano (1497-1543) 3. 3 Fantasias
Claudin de Sermisy 4. Tant que vivray  
Tielman Susato (1510-1570) 5. Les miens aussi
Francesco da Milano 6. Ricercare  
Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525-1594) 7. Pulchra es amica mea
Philip van Wilder (c. 1500-1554) 8. Dumpe
Giovanni Bassano (1558-1617) 9. Ricercata Terza
Giulio Caccini (1551-1618) 10. Sfogave con le stelle
Girolamo Frescobaldi (1583-1642) 11. Canzona quarta per soprano e basso
     
Joachim Thibaut de Courville (c. 1535-1581) 12. Si je languis d’un martire incogneu
Pierre Guédron (1563-1621) 13. Si jamais mon ame blessée  
Constantijn Huygens (1596-1687) 14. Que ferons-nous
     
Robert de Visée (1655-1732) 15. Prélude
Jacques-Martin Hotteterre (1674-1763) 16. Rochers, je ne veux point  
Robert de Visée 17. Entrée des Espagnols de Mr. de Lully
Jacques-Martin Hotteterre 18. L'autre jour ma Cloris
Robert de Visée 19. Logistille de Mr. de Lully  
Jacques-Martin Hotteterre 20. Vous qui faites votre modelle  
     
Jacques-Martin Hotteterre    
Première Suitte 21. Prélude
(Premier Livre de pieces pour la Flûte traversiere
22. Allemande La Royalle
et autres instruments avec la basse) 23. Rondeau Le Duc d'Orleans  
  24. Sarabande La d'Armagnac
  25. Gigue La Folichon