RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Johann Sebastian BACH, Die Kunst der Fuge Johann Sebastian Bach, Toccatas

Aucune autre œuvre de Johann Sebastian Bach n’est entourée d’une aura de mystère et de secret comme l’est L’Art de la Fugue. Les légendes qui l’accompagnent n’ont certes pas empêché l’accès au monumental cycle des fugues, mais elles ont sensiblement gêné une reconnaissance exempte de préjugés de l’envergure artistique de Bach. La masse de littérature secondaire est devenue presque impénétrable au fil des générations, et le bon grain des recherches sérieuses, scientifiquement fondées et vérifiables peut être difficilement séparé de l’ivraie proliférante des hypothèses et des spéculations erronées, même par les spécialistes.
Léon Berben présente son interprétation toute personnelle de ce chef-d'œuvre. Pour lui, L'Art de la Fugue n'est pas un exercice théorique ou mathématique, mais de la musique vivante avec toutes les émotions et affects que la musique rhétorique nous réserve. Le choix de l'instrument ne s'est pas fait par hasard : l'orgue Wagner (1744) d'Angermünde, avec ses voix caractéristiques dans une acoustique bien précise, permet de serrer le contrepoint au plus près. L'interprétation de Léon Berben se caractérise par sa rigueur de la lecture du texte (respect des indications de tempo originales, par exemple) et son jeu plein de brio. Il s'agit sans nul doute d'un jalon de référence dans l'histoire de l'enregistrement de cette œuvre.



Léon Berben   Passé maître dans la pratique de l’orgue et du clavecin, ses connaissances étendues de l’histoire de la musique et des pratiques historiques font de LÉON BERBEN l’un des meneurs de la jeune génération de la musique ancienne. Son répertoire s'étend de 1550 à 1750, mais son intérêt se porte principalement sur la musique allemande, les virginalistes et Jan Pieterszoon Sweelinck. Il a signé comme co-auteur des articles pour Die Musik in Geschichte und Gegenwart. L’étude intensive des sources et le constant travail de recherche confèrent une qualité particulière à l’art de l’interprétation de Léon Berben. Ses enregistrements solos sur instruments historiques ont été encensés par la critique et ont obtenu de nombreuses récompenses, dont le Diapason d’or, le « Choc » du Monde de la Musique et Prix trimestriel de la Deutsche Schallplattenkritik. Léon Berben est né en 1970 à Heerlen aux Pays-Bas et vit à Cologne. Il étudie l'orgue et le clavecin à Amsterdam et à La Haye auprès de Rienk Jiskoot, de Gustav Leonhardt, de Ton Koopman et de Tini Mathot, et y obtient le diplôme de soliste. Il est le claveciniste de Musica Antiqua Köln (Reinhard Goebel) dès mars 2000. Il donne au sein de cette formation des concerts en Europe, en Asie et en Amérique du Nord et du Sud, et enregistre de nombreux CDs pour Deutsche Grammophon / Archiv Produktion. Depuis la dissolution de l'ensemble fin 2006, il poursuit une carrière de soliste qui le conduit dans les festivals internationaux les plus renommés.

www.leonberben.org


1. Contrapunctus 1
2. Contrapunctus 2
3. Contrapunctus 3
4. Contrapunctus 4
5. Canon alla Ottava
6. Contrapunctus 5
7. Contrapunctus 6 a 4 in Stylo Francese
8. Contrapunctus 7 a 4 per Augmentationem et Diminutionem
9. Canon alla Decima in Contrapunto alla Terza  
10. Contrapunctus 8 a 3
11. Contrapunctus 9 a 4 alla Duodecima
12. Contrapunctus 10 a 4 alla Decima
13. Contrapunctus 11 a 4
14. Canon alla Duodecima in Contrapunto alla Quinta  
15. Contrapunctus inversus 12 a 4 Forma inversa
16. Contrapunctus inversus 12 a 4 Forma recta
17. Contrapunctus inversus 13 a 3 Forma recta
18. Contrapunctus inversus 13 a 3 Forma inversa
19. Canon per Augmentationem in Contrario Motu
20. Fuga a 3 Soggetti