RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Michel Pignolet de MONTÉCLAIR,
Six Concerts à deux Flûtes Traversières sans Basses
Michel Pignolet de Montéclair, Six Concerts à deux Flûtes Traversières sans Basses

Les Concerts à deux Flûtes Traversières sans Basses se situent dans une lignée inaugurée en 1709 avec les Suites de Pièces à deux Flûtes Traversières de Michel de La Barre, compositeur et premier grand flûtiste français. Particulièrement prisé des Français en cette première moitié du 18e siècle, ce genre musical inspira de nombreux compositeurs. De là à imaginer que la pratique régulière du duo ait pu constituer déjà à cette époque un pilier important de la formation de tout flûtiste, il n’y a qu’un pas à faire. En revêtant ainsi la musique d’atours si séduisants, elle a favorisé, et favorise encore de nos jours, la transmission de génération en génération, de maître à élève, de façon ludique, presque charnelle, d’un savoir-faire instrumental qui fait depuis trois siècles le succès de l’école française de flûte.
Grâce à des échanges de voix très savants, Montéclair invite les flûtistes à faire preuve dans leur jeu d’une grande complicité, éveillant un désir d’osmose, suscitant un élan de confidence, de tendresse, une émotion toute baroque. Il les invite à se dépasser, à s’oublier pour rejoindre l’autre, se fondre en lui dans un monde intangible, hors du temps, de l’espace, pour regagner la terre ferme l’instant suivant grâce à une mélodie connue, une basse bien affirmée, qui donnent aussitôt envie de danser.
Cet enregistrement vise à combler un vide malheureux dans la discographie actuelle et à susciter l’intérêt pour l’œuvre de Montéclair.



Rebecca Ockenden   La flûtiste québécoise MARIE-CÉLINE LABBÉ commence l'apprentissage de la musique par la flûte à bec et fait ses débuts en soliste lors d'un concert avec l'orchestre symphonique de Québec. Lauréate de plusieurs concours musicaux au Québec et au Canada, elle étudie ensuite la flûte traversière à Québec, à Banff, à Paris et à Vienne, puis le traverso à Münster et obtient son diplôme avec distinction en 1995. Ses professeurs ont été Alain Marion, András Adorján, Wolfgang Schulz, Barthold Kuijken et Konrad Hünteler. Membre de la Wiener Akademie depuis 1991, elle se produit en concert avec de nombreux orchestres baroques, dont Concilium musicum Wien, L'Orfeo Barockorchester, Aura Musicale, Haydn Sinfonietta Wien et Concentus Musicus Wien. Les tournées la mènent à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et centrale et jusqu'en Turquie, à Singapour et au Japon. Elle collabore à de nombreux enregistrements discographiques et radiophoniques.
Après ses études de flûte traversière moderne à Salzburg, Innsbruck et Wien, la Munichoise MARION TREUPEL-FRANCK se spécialise en traverso auprès de Barthold Kuijken au Conservatoire Royal de Bruxelles, dont elle sort diplômée en 1998. Elle est boursière de la Villa Musica de Mayence en 1995 et en 1997 sous la direction de Reinhard Goebel. Elle se produit en concert avec des ensembles baroques renommés, tels Bach Collegium Japan, La Stagione Frankfurt, Currende, Hassler Consort, la Hofkapelle München ou L'Estro Armonico. Elle participe à des enregistrements discographiques et radiophoniques et enseigne la musique ancienne dans des cours internationaux. En 2000, elle fonde le festival de musique ancienne de Schlehdorf et en 2006, elle est la directrice artistique du festival international de musique Renaissance au Gasteig à Munich. Depuis 2001, elle enseigne le traverso au conservatoire Richard-Strauss de Munich et à la Hochschule für Musik und Theater de la même ville depuis 2008.


CD 1 CD 2
Premier Concert   Quatrième Concert  
1. Prélude. Un peu lent   1. Dialogue. Lentement
  2. Premier Menuet. Gay – Deuxième Menuet 2. La Rieuse. Légèrement  
3. Air   3. La Terpsicore. Gay  
  4. Air. Grâcieusement   4. L'Allemande. Gay  
  5. Première Badine. Légèrement
  5. L'Angloise  
      Deuxième Badine. Rondeau   6. L'Italienne. Légèrement  
  6. Air. Gay   7. La Françoise. Air dans le goût Ancien.
 
  7. Plainte. Lentement       Très lent, et très tendre – Double  
  8. Fugue. Légèrement   8. La Picarde. Légèrement  
         
Second Concert   Cinquième Concert  
  9. Prélude. Lentement   9. Prélude. Lentement  
10. Air   10. Badinage  
  11. Gavotte en Rondeau     11. Musette. Lentement  
  12. Menuet – Deuxième Menuet     12. Gavotte à la manière Françoise.  
  13. Courante à la manière Françoise           Gayement  
  14. Courante à la manière Italienne     13. Gavotte à la manière Italienne.  
  15. Plainte en Dialogue. Lentement           Légèrement  
  16. Premier Menuet. Tendrement et lent     14. [–]. Gay  
  17. Deuxième Menuet. Gay   15. Sarabande. Lentement  
18. Air dans le goût ancien. Lent et tendre   16. Gigue à la manière Françoise  
  19. Premier Air dans le goût des Brunettes.
    17. Gigue à la manière Italienne  
        Lentement et tendre     18. Les Ramages. Lentement
  20. Deuxième Air dans le goût des Brunettes.     19. Fugue. Gayement  
        Gay        
    Sixième Concert  
Troisième Concert     20. Allemande. Légèrement  
  21. Rondeau. Tendrement     21. Forlana  
  22. Air. Gay     22. Passacaille. Gravement  
  23. Première Muzette. Gay
    23. Le Papillon. Menuet. Légèrement  
        Deuxième Muzette. Lentement et tendre
    24. Le Moucheron. Passepied. Viste  
  24. Première Sarabande. Gay     25. Prélude. Lent et tendre  
        Deuxième Sarabande. Lentement     26. Bourée. Gay – Double  
  25. Prélude. Lentement     27. Gavotte. Gayement  
  26. Allemande     28. Sicilienne.  
  27. Gigue en Rondeau           Lentement, et gracieusement  
  28. Sarabande. Lentement et tendre     29. Sarabande.  
  29. Fugue. Légèrement           Lentement, et tendrement  
        30. Chaconne. Gay