RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Johann Christoph PEZ, Ouvertures — Concerti Johann Christoph Pez, Ouvertures — Concerti

Il se produit encore, manifestement, que de véritables perles de notre passé musical, plusieurs siècles plus tard, se dérobent toujours à notre connaissance. C'est le cas, incontestablement, des concerti et ouvertures de Johann Christoph Pez. Les concerti et ouvertures de Pez laissent clairement transparaître la volonté d'un cheminement propre plutôt que l'assimilation des langages musicaux de ses illustres contemporains ; sa personnalité remarquable s'exprime surtout dans la puissance dramatique de ses ouvertures à la française, dignes d'un Keiser ou d'un jeune Händel, dans le sublime mélange qu'il opère des éléments stylistiques français et italiens et qui le hisse au moins au niveau d'un Georg Muffat, ainsi que dans son intarissable inventivité mélodique qui ne sera égalée, après sa mort, que par un géant tel que Georg Philipp Telemann. Johann Christoph Pez n'est pas l'un de ces nombreux compositeurs que l'on aurait tiré de l'ombre pour satisfaire un éventuel penchant pour l'exotisme ou l'originalité à tout prix ; son œuvre revêt indubitablement une signification beaucoup plus grande que celle qu'on lui a jusqu'à présent reconnue. Ses concerti et ouvertures constituent la part, sinon la plus significative, du moins la plus diversifiée et la plus séduisante de son œuvre.

Peter Van Heyghen



les Muffatti  LES MUFFATTI sont nés du désir de jeunes musiciens bruxellois de se doter d'un outil de travail professionnel qui, dans le domaine de l'interprétation de la musique orchestrale baroque, concède une place primordiale à la jouissance de la musique tout en autorisant l'exploration en profondeur de son contenu ainsi qu'une grande minutie artisanale dans son exécution. Leur enthousiasme, leur investissement et leur idéalisme trouvèrent écho en la personne de Peter Van Heyghen qui compléta la formation en en devenant coach et chef d'orchestre. Depuis le concert de lancement à Bruxelles en juin 2004, ils se sont produits ensemble en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Italie et au Portugal. Ils ont été invités à plusieurs reprises déjà au Concertgebouw de Bruges, au festival Musica Sacra de Maastricht et aux Festivals de musique ancienne de Bruges et d'Utrecht.
Le nom de l'orchestre fait référence à Georg Muffat (1653-1704), compositeur cosmopolite et source incontournable pour l'histoire des débuts de l'orchestre ; il fut notamment l'un des premiers à établir de façon détaillée les principales caractéristiques différenciant les styles musicaux français et italien. Le premier enregistrement de l'ensemble est consacré à ce compositeur.
L'élément central dans la démarche d'interprétation et la pratique d'exécution des MUFFATTI est leur aspiration constante à une maîtrise très aboutie d'une gestuelle musicale, qui procède totalement du principe de Théâtralité, omniprésente et inhérente à tout art baroque. Cette ambition, qui en soi dépasse de loin la seule et simple correcte exécution d'une partition, trouve son inspiration dans la conviction profonde que ce langage gestuel et théâtral, tout empreint d'affects et de procédés rhétoriques, n'est pas uniquement une caractéristique incontournable de l'esthétique baroque, mais par là même acquiert un caractère proprement universel. La pratique courante des styles, la maîtrise des techniques de jeu appropriées, l'adoption mûrement réfléchie de l'instrumentarium le plus adéquat constituent pour LES MUFFATTI non un but en soi mais autant de moyens pour rendre précisément du répertoire historique qui leur tient à cœur une interprétation à même de toucher le public contemporain, de le divertir, de l'émouvoir, de le convaincre.

Peter Van Heyghen, direction
Sophie Gent (KM), Marie Haag, Laurent Hulsbosch, Marcin Lasia, Catherine Meeùs, Tuomo Suni, Benedicte Verbeek, violons
Wendy Ruymen, Julie Vermeulen, Heidi Verbruggen, Manuela Bucher, altos
Marian Minnen, Corentin Dellicour, Marc Vanscheeuwijck, violoncelles et basses de violons
Benoît Vanden Bemden, contrebasse et violone
Kris Verhelst, clavecin
Bart Jacobs, orgue
Bernard Zonderman, archiluth, guitare et théorbe
Vinciane Baudhuin, Taka Kitazato, Benoît Laurent, Stefaan Verdegem, hautbois et taille
Kamila Marcinkowska, basson

www.lesmuffatti.be


PETER VAN HEYGHEN a étudié la flûte à bec et le chant au Koninklijk Conservatorium de Gand. Au fil du temps, il s'est profilé comme un spécialiste internationalement reconnu dans le domaine des usages d'interprétation de la musique de la Renaissance et de l'ère baroque. Il se produit en concert dans le monde entier, en soliste ou au sein de formations de musique de chambre telles que More Maiorum ou le consort de flûtes à bec Mezzaluna, comme co-directeur artistique de l'ensemble de musique vocale de la Renaissance Cappella Pratensis ou en tant que chef de l'orchestre de musique baroque Les Muffatti. Peter Van Heyghen est régulièrement l'invité des festivals de musique ancienne les plus renommés, dont ceux de Bruges, d'Anvers, d'Utrecht et de Saint-Petersbourg.
En 2005, Klara, radio belge de musique classique, l'a élu «  Festivalster », star du Festival Musica Antiqua à Bruges. De 2007 à 2009, il est, avec ses ensembles, artiste en résidence au Centre de musique Augustinus à Anvers. Peter Van Heyghen a participé à l'enregistrement de nombreux CDs pour les labels Passacaille, Eufoda, Accent, Opus 111, Klara et Ramée.
Il est également actif comme chercheur, rédacteur, conférencier et professeur. Il dispense au sein des sections de musique ancienne des Conservatoires de Bruxelles et de La Haye les cours de flûte à bec et d'interprétation historique. Il anime en outre fréquemment des master classes et des workshops et donne des conférences dans le monde entier.
Depuis quelques années, Peter Van Heyghen approfondit son exploration du répertoire de l'opéra baroque. Il dirige depuis 2003, en collaboration avec la chorégraphe Sigrid T'Hooft, l'atelier opéra de la Händel-Akademie à Karlsruhe. Les deux artistes sont invités pour assurer la direction artistique de l'opéra Radamisto de Händel au Badisches Staatstheater de Karlsruhe en février 2009.


Ouverture 1.Ouverture — Presto — Lentement
B flat major (R.9) 2. Allemande
  3. Aria: Largo
4. Rondeau: Presto alternativement avec le Trio
  5. Aria: Adagio
  6. Menuet alternativement avec le Trio
  7. Gavotte: Presto
  8. Gigue en Rondeau: Presto
     
Concert Sonata 9. Adagio
F major (R.15) 10. Presto — Adagio
  11. Fuga: Alla breve
  12. Presto — Adagio — Presto — Adagio
  13. Allegro
     
Concerto Grosso / Sinfonia 14. Sinfonia: Adagio e dolce
G minor (R.18) 15. Rondeau: Allegro
  16. Aria: Andante e dolce
  17. Menuet — Trio
  18. Aria: Presto
  19. Aria: Allegro
  20. Chaconne
  21. Bourrée: Presto
     
Sonata / Concert Simphonia 22. Sinfonia: Grave e dolce — Presto — Adagio
G major (R.11) 23. Fuga: Allegro assai
  24. Aria: Presto
  25. Aria: Adagio
  26. Menuet — Trio
  27. Rondeau: Presto
  28. Gigue: Presto
     
Ouverture / Pièces pour la Musique de Table 29. Ouverture — Presto
D minor (R.24/D.7) 30. Entrée
  31. Air
  32. Rondeau
  33. Menuet alternativement avec le Trio suivant
  34. Gique
     
Concert Pastoral 35. Pastorella
D major (R.16) 36. Allegro — Largo/Adagio — Allegro
  37. Andante