RAMÉE CATALOGUE À PARAÎTRE PRESSE LIENS CONTACT

Flour de Beaulté Flour de Beaulté

En 1192, Richard Coeur de Lion octroie à son homme lige Guy de Lusignan la souveraineté de Chypre. Les Lusignan créent un royaume calqué sur la société féodale occidentale et tentent d'assujettir Chypre à la juridiction de l'Église latine. Chypre devient l'avant-poste le plus éloigné de la chrétienté latine à l'Est et la cour de Nicosie un pôle de culture, de langue et de style de vie européens occidentaux. Les rois Lusignan s'entourent de nobles d'origine principalement française. Comme l'illustre cet enregistrement, la présence de la culture française trouve un moyen d'expression au travers de la musique. Nous ne connaissons qu'un seul témoin matériel de la culture musicale de la cour des Lusignan. C'est un large manuscrit sur parchemin conservé à la Biblioteca Nazionale Universitaria de Turin. Considéré « de loin comme la plus grande mine de musique française — ou au moins de musique de tradition française — entre les compilations d'Ars Nova du XIVe siècle et les manuscrits franco-bourguignons de la fin du XVe siècle », il est aussi « sans doute la source majeure la plus négligée de la polyphonie de la fin du Moyen Âge qui nous soit parvenue ». Ce manuscrit est mystérieux à plus d'un titre : aucun auteur n'est mentionné dans ces pages, aucune pièce qu'elles contiennent ne se trouve dans d'autres manuscrits musicaux survivants copiés à peu près à la même époque... Une attention beaucoup plus grande que d'ordinaire semble avoir été portée au choix et à l'agencement du répertoire ainsi qu'à la réalisation du manuscrit. Sa musique polyphonique s'inscrit de plusieurs manières dans les styles et répertoires français du XIVe siècle et du début du XVe siècle, particularité parfaitement compatible avec le goût de la cour lusignane. Pour le présent enregistrement, La Morra a fait un choix parmi pas moins de 166 réalisations de poésie française de première qualité et de toute beauté — la Flour de Beaulté.



La Morra  Depuis sa création à la Schola Cantorum Basiliensis (Bâle, Suisse) et ses débuts internationaux en 2000, l'ensemble LA MORRA, qui se consacre à la musique de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance, s'est produit dans de prestigieux festivals (Festival van Vlaanderen en Belgique, Holland Festival et Netwerk Oude Muziek aux Pays-Bas, Freunde Alter Musik in Basel en Suisse, Rencontres de Musique Médiévale du Thoronet en France, Il Canto delle Pietre en Italie du Nord) ainsi que dans bon nombre d'autres événements de musique ancienne à travers l'Europe.
Le premier CD de l'ensemble, « Le Jardin de Plaisance » (Raumklang), qui a inauguré la nouvelle série d'enregistrements de la Schola Cantorum Basiliensis en 2003, a été chaleureusement accueilli par la presse internationale, comme l'ont été les deux enregistrements suivants parus en 2005, « Dame de Deuil » (Et'Cetera) et « Ex Libris Doctoris Amberachii » (Musiques Suisses). Cet enregistrement-ci marque le début de la collaboration entre LA MORRA et le label Ramée.

Els Janssens, voix
Corina Marti, flûtes et direction artistique
Michal Gondko, luth et direction artistique
Dani Pelagatti, douçaine
Uri Smilansky, vielle, flûte


www.lamorra.info


1. La belle et la gente rose
2. Pour haut et liement chanter
3. Amour, de sui je suis trestout espris
4. Sur toute fleur la rose est colourie
5. J'ai maintes fois oÿ conter
6. Il faut, pour trover un bon port
7. Tousjours servir je veuil la douce fleur
8. Amour tient en sa ballie mon cuer
9. Puisque amé sui doulcement
10. Tres gente, pure et nete fleur de lis
11. Ayes pitié de vostre creature
12. Vo gent atrait me fait vostre servant
13. Qui de Fortune atende assés avoir